DEVENIR MEMBRE Mot de passe oublié
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Léane, 2 papas et 2 mamans

À l’école, quand Léane parle de ses parents avec ses camarades, elle est souvent obligée de préciser de quel papa ou de quelle maman elle parle. Pour les enfants qui n’ont jamais rencontré d’enfant grandissant au sein d’une coparentalité à 4, il y a de quoi perdre le nord ! Si notre société commence à s’habituer au fait qu’un couple homosexuel emmène son ou ses enfants à l’école, il est moins courant de voir 4 parents ensemble…

« Papa & Dad – Maman & Mum »


D’ailleurs, ils ne sont quasiment jamais à 4 parents à partager le quotidien de l’enfant, sauf pour des repas conviviaux comme l’anniversaire des enfants. Généralement, les coparents à 4 choisissent un mode de garde exclusif chez un couple, avec des séjours réguliers chez l’autre couple. La vie de Léane ressemble donc à celle de n’importe quel enfant de parents divorcés.

 

Peut-on envisager la cohabitation à 4 coparents ?

Pourquoi pas ?
Le secret pour l’épanouissement d’une famille, quelle que soit sa composition, est de cultiver le savoir vivre ! La difficulté risque surtout de toucher les relations entre les 2 couples. Pour éviter les conflits et conserver une vie de couple épanouie, mieux vaut avoir choisi un logement adéquat.

Certaines colocations entre coparents se déroulent dans de très grands logements, avec quasiment 2 logements en 1. Le confort est alors imbattable, puisque chaque couple trouve son intimité, la salle de bain est toujours libre, les enfants voient tous leurs parents tous les jours. Autre avantage non négligeable de la cohabitation à 4 coparents : l’économie. Le loyer ou l’achat du bien devrait toujours revenir moins cher, et vous n’avez pas d’allers-retours à faire pour que les enfants voient chacun de leurs parents… C’est aussi, un gain de temps !

Les pièges de la cohabitation à 4 coparents
Finalement, ils sont les mêmes que pour des colocataires. Mais, on ne peut pas nier l’importance de ce qui unit les 4 coparents, à savoir l’enfant. Vous imaginez bien que plus les parents sont nombreux à tenter de résoudre un problème d’éducation, plus les désaccords et les tensions menacent !

Petit à petit, vous trouverez vos repères. Qui est plus efficace pour résoudre tel souci avec l’enfant ? Cela demande donc de vouer une grande confiance à votre conjoint, et au second couple qui vit avec vous.

Pour limiter les risques, pensez à établir un bail pour chaque couple. Ce n’est pas parce que vous élevez le même enfant que vos 2 couples parviendront à cohabiter !

La coparentalité à 4 bien gérée, c’est un enfant 2x plus entouré

Le gros avantage de la coparentalité à 4 est effectivement de permettre à l’enfant d’avoir plus de chances d’avoir toujours un parent sur qui compter. Cela peut notamment permettre à un couple de se retrouver en tête à tête pendant que l’autre s’occupe de l’enfant. À tour de rôle, chaque couple peut reposer l’un.

Pensez à l’avenir de votre enfant. Avoir 4 parents près de lui, même s’ils ne cohabitent pas, c’est avoir 4 opportunités de demander conseil ! Chaque parent apporte des choses différentes, les enfants de coparents ont la chance de bénéficier de l’expérience de 4 personnes.

Légalement, qui sont les parents ?

Le Papa et la Maman de Léane, qui l’ont conçue, ont tous les deux des droits, en tant que parents. Le père a reconnu l’enfant à sa naissance. Dans leur cas, Dad et Mum sont donc les beaux-parents, qui possèdent très peu de droits, mais qui peuvent en avoir… En effet, la loi n° 2002-305 du 4 mars 2002 stipule que l’autorité parentale peut être déléguée.

Autrement dit, si vous êtes dans le cas d’une coparentalité à 4 avec une garde exclusive de l’enfant par l’un des 2 couples, le beau-parent concerné peut obtenir l’autorité parentale, et même se voir confier l’enfant sur décision judiciaire.

La coparentalité à 4 tend à apporter de plus en plus de sécurité aux coparents.