DEVENIR MEMBRE Mot de passe oublié
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

On se souvient des manifestations houleuses et des discussions politiques qui l’étaient tout autant lors de la loi du mariage pour tous, en France. Puis certains maires ont affirmé qu’ils refuseraient de marier les couples homosexuels. Bref, le mariage pour tous en France, c’est compliqué. Mais en Allemagne, comment ça se passe ?

Au départ, c’était pas gagné !

Alors qu’en France la loi venait de passer, Angela Merkel affichait clairement son opposition à ce que ce projet se réalise dans son pays. 4 ans plus tard, elle retirait son opposition et la loi était voté. Entre temps, un référendum avait même était demandé. Bref, jusque cela, le mariage pour tous en Allemagne était aussi compliqué qu’en France.

Des débats politiques plus respectueux ?

Le 14ème pays européen à légaliser le mariage pour tous l’a fait après certes de nombreux débats, mais des débats visiblement plus respectueux à l’égard des partisans comme des opposants à la loi. Lors de l’ultime débat qui a précédé le vote, un homme politique allemand a dit :
« Il faut respecter les opposants au mariage des couples de même sexe. Mais il faut aussi leur rappeler que le mariage pour tous apporte quelque chose à beaucoup de personnes, et n’enlève rien aux autres »
Un bel exemple de tolérance, surtout si l’on compare cette phrase aux propos de certains politiques français (« si le Père Noël est une femme, ce n’est plus un Père Noël, par exemple).
Finalement, l’adoption de la loi s’est déroulée rapidement. Au Bundestag, le débat a duré bien moins longtemps qu’à l’Assemblée Nationale (1h contre 136h !).

Des couples homos reconnus depuis longtemps

Depuis 2001, les couples homosexuels avaient déjà la possibilité de vivre mieux, de bénéficier de plus d’avantages et de droits, grâce à l’union civile, analogue du pacs français. En signant un contrat, ils pouvaient presque vivre comme un couple hétérosexuel
Un pas en avant mais en réalité, cette union civile empêchait encore les couples homos de vivre sur le même pied d’égalité que les hétéros. Notamment du fait qu’un seul membre du couple pacsé pouvait adopter un enfant, rendant la parentalité (sur le plan légal) et le droit de filiation inaccessibles. D’autre part, les avantages fiscaux accordés aux hétéros mariés n’étaient toujours pas accordés aux couples hétéros en union civile.

L’Allemagne, plus tolérante ?

Malgré la lenteur du gouvernement à ouvrir le mariage à tous les couples, l’Allemagne a fait preuve de propos mesurés et respectueux à l’égard des homosexuels, des partisans au mariage pour tous et des opposants. Il y a visiblement une ouverture d’esprit, une acceptation de l’autre quelles que soient ses opinions, qui a manqué et qui manque toujours en France.
D’ailleurs, selon une étude publiée par le Nouvel Obs en 2014, l’Allemagne était considéré comme le deuxième pays le plus tolérant vis-à-vis de l’homosexualité, juste après l’Espagne. La France quant à elle, n’était que 14ème.
L’Allemagne, un modèle d’exemplarité en termes de tolérance ?