DEVENIR MEMBRE Mot de passe oublié
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Pas heureux en couple ? Et si devenir parent tout en restant célibataire était la solution pour pour vous ? Et si l’épanouissement de votre futur enfant se trouvait auprès d’un seul parent heureux, plutôt que 2 parents malheureux ?

Le célibat : un choix, ou pas.

Les contextes qui amènent les célibataires à vouloir être parents sans être en couple sont divers.
Certaines personnes choisissent tout simplement le célibat, préférant la liberté de faire de belles rencontres éphémères plutôt que d’être enchaîné à un conjoint avec le quel elles ne s’entendent pas parfaitement.
D’autres personnes attendent en vain le prince (ou la princesse) charmant et à force de l’attendre, l’horloge biologique finit par sonner l’alarme : « tu seras bientôt trop âgé pour devenir père ou mère ».
Et puis, il y a les personnes qui sortent d’une histoire douloureuse et qui ne voient plus leur bonheur dans la vie à 2 : divorcés, veufs...
Les parents solos sont plus nombreux qu’on ne le pense.

Comment faire ?

Dame Nature a voulu que nous soyons deux pour procréer. Mais à notre époque, il existe bien d’autres possibilités de devenir parent, sans être en couple.

Adopter

L’adoption est ouverte aux personnes célibataires : homme ou femme, vous avez donc le droit et la possibilité d’adopter un enfant, pupille de l’état ou venant d’un pays étranger. En réalité, tout comme pour l’adoption ouverte aux couples homos, l’adoption d’un enfant par une personne célibataire s’avère plus compliqué encore que pour un couple hétérosexuel. Même si la loi ne permet pas ce type de différences faites à l’égard des personnes célibataires ou homosexuelles (qu’on pourrait juger discriminatoire ?), les conseils de famille préfèrent toujours confier un enfant à un couple hétérosexuel. Pour adopter en tant que célibataire, vous devrez donc justifier de vos capacités à être un bon parent, d’une situation idéale à tous points de vue pour élever un enfant seul.

La coparentalité

La coparentalité consiste à fonder une famille avec un ou plusieurs co-parents. Les parents fondent une famille sans vivre ensemble. Certains ne se revoient jamais, d’autres élèvent l’enfant ensemble mais chacun chez soi. Couples homosexuels, couples hétérosexuels infertiles ou malades ou célibataires : tout le monde peut trouver le parfait équilibre dans la coparentalité.

La GPA

La gestation pour autrui, non autorisée en France, est une méthode utilisée par les couples homos et par les célibataires, pour devenir parents. L’enfant naît par GPA à l’étranger, dans un des pays qui l’autorisent, puis un parent célibataire l’adopte en France. Il devient légalement son parent et le droit de filiation s’applique.

L’insémination artificielle ou artisanale

L’insémination est légiférée. En France, les personnes célibataires n’ont pas le droit d’entamer une démarche d’insémination artificielle. Aussi, les célibataires en mal d’enfant peuvent se tourner vers l’insémination artisanale. Il s’agit d’une insémination réalisée par la future maman, sans assistance médicale. Elle doit donc trouver par elle-même un donneur ou inversement, un donneur la contacte parce qu’il souhaite devenir père célibataire. Internet facilite aujourd’hui leurs rencontres, en permettant aux personnes de se contacter plus facilement.

Devenir parent lorsqu’on est seul n’est donc pas impossible : à vous de trouver le procédé qui vous semble le plus adapté à vos projets de parentalité.