DEVENIR MEMBRE Mot de passe oublié
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Je m’appelle Isabelle, 41 ans. Je suis née dans une famille nombreuse et nos parents nous ont appris les valeurs d’une grande famille. Mes plus beaux souvenirs sont les repas familiaux où tous les enfants rigolaient bien ensemble et les parents nous regardaient avec les yeux émerveillés. Encore étant une petite fille, je savais déjà que j’aurais sûrement une famille identique à celle de mes parents. Ce n’était pas un rêver, c’était un fait. Ça ne pourrait pas être autrement puisque pour moi une telle famille était l’image même du bonheur, de l’épanouissement, de l’harmonie. Pourtant la vie en décidait autrement et il y a encore deux ans et demi j’étais célibataire et j’étais sûre de le rester pour le reste de ma vie.

Je n’ai pas eu trop de chances de rencontrer un homme qui partageait les valeurs semblables aux miennes, je n’ai jamais voulu vivre les relations de couple à la légère, c’est-à-dire, consentir d’avoir une histoire amoureuse facile sans se prendre la tête… J’idéalisais beaucoup peut-être une histoire amoureuse. Les relations physiques en couple étaient indissolublement liées pour moi avec la communion des cœurs. Les rêves d’une petite fille ? Peu importe. Le résultat en était tel que je suis arrivé à mes 38 ans en restant célibataire, sans enfants, sans perspectives réelles d’avoir la famille de mes rêves. J’ai déçu mes parents probablement, même s’ils me disaient le contraire… mais au fond de moi, je le savais ils étaient tristes pour moi et moi, je me suis déçue moi-même avant tout. Dans mon désespoir j’ai tenté même de faire recours aux sites de rencontre mais sans succès. Je n’ai jamais trouvé rien de sérieux.

Ma via a bousculé brutalement suite à un évènement sans importance lorsque j’ai écouté un peu indiscrètement la conversation de deux jeunes femmes dans le train assises à côté de moi. Elles parlaient de coparentalité. Pour être franche je n’ai jamais pensé que de tel chose existe réellement et encore moins je croirais que « chercher un papa pour faire un bébé » peut aboutir à un résultat sérieux. Mais notre vie change souvent justement là quand on se trouve au bord de l’abime. Moi, j’étais dans telle situation, je n’avais pas d’illusions, je n’avais pas grande chose à perdre. Je me suis dit que ça pourrait être bien d’avoir un enfant pour moi toute seule puisque je n’aurai jamais une famille de toute façon. Je trouvais un site conçu pour faire un enfant et j’ai créé mon annonce en y mentionnant que je cherche papa pour faire un bébé. Je voulais beaucoup devenir mère. Au fond de moi je n’y croyais pas que ça soit possible mais j’ai reçu rapidement plusieurs mails solides en contenu. J’étais étonnée. C’était si différent d’un site de rencontre, dite, classique, où les hommes te flashent, t’attribuent des like, t’envoyant les messages vides. Pour la première fois de ma vie j’ai reçu des mails sérieux et profonds. Les histoires des hommes étaient touchantes, des vraies. J’ai commencé mes échanges avec quatre personnes qui m’ont particulièrement intéressée. Au fils de nos communications j’avais une vraie préférence pour une personne particulière et c’était réciproque de son côté. Nous nous sommes rencontrés avec mon futur coparent dans un café, nous y avons passés trois heures de suite. A la fin de ce rendez-vous j’avais l’impression de connaitre Grégoire depuis très longtemps et avoir une incroyable affinité d’âme avec lui. Franchement ça m’est arrivé pour la première fois.

Je sais que mon histoire est rare et pourtant elle existe. J’ai rencontré plus que la coparentalité sur le site de rencontre pour faire un enfant. J’y ai trouvé mon amour. Je sais que l’objectif de ce site n’était pas tel en soi et même le contraire, mais nous avons eu une chance rare de nous rencontrer, faire un enfant et devenir les parents heureux. Quand on regarde en arrière on se dit qu’on avait quand même une chance de folie de vivre tel aventure et avoir pu fonder une famille solide car ni lui ni moi nous n’avons cherché l’amour mais uniquement la possibilité de devenir parents. Pourtant notre destin nous a uni et nous a offert le bonheur immense.

Aujourd’hui nous sommes les parents heureux de petit Arthur et je suis enceinte de nouveau. J’ai envie de partager mon histoire car je veux dire aux autres femmes et hommes qu’il faut jamais baisser les bras, jamais désespérer et croire jusqu’à bout. Ma recherche d’un papa pour faire un bébé m’a permis d’aller beaucoup plus loin et retrouver mon bonheur auquel je croyais plus. J’étais prête d’élever mon enfant en coparentalité ce que je trouve, personnellement, une bonne chose car ça unit deux personnes mures, sérieuses autour d’un projet à vie. C’est du solide par rapport aux sites de rencontre classiques, qui permettent rarement de créer une histoire sérieuse.

Pour moi le site de coparentalité, c’est vraiment la nouvelle page dans le domaine des rencontres sur internet. J’y ai vu beaucoup d’annonces sérieuses. En tout cas, ce site a changé nos vies, la mienne et celle de mon homme. Il n’y a pas de plus grand bonheur qu’être parents, donner la vie et transmettre tout de vous à vos petits. Je suis en train d’écrire ceci maintenant et je vois mon fils jouer à côté.

Qu’y-a-t-il de plus beau et de plus vrai dans la vie si ce n’est pas la vie qu’on donne ?