DEVENIR MEMBRE Mot de passe oublié
Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Je suis Karine, 27 ans. Une femme active, responsable de ventes dans une entreprise internationale. Je suis arrivée sur le site de rencontre pour faire un enfant avec le but de trouver un homme qui me permettra de concevoir un bébé pour moi toute seule. Je ne cherchais pas une coparentalité partagée car je ne voulais pas qu’une autre personne intervienne dans l’éducation de mon enfant.

Pour moi c’est très compliqué de trouver un homme avec qui tu seras d’accord sur les points principaux d’éducation. Il y aura forcément des différences de points de vue et moi, je ne veux pas ça. Je voulais faire un bébé seule. C’était le but.

Le site de coparentalité est une super affaire pour ça car tu ne dois pas dissimuler ce que tu veux vraiment, comme c’est souvent le cas pendant des rencontres réels, par peur de faire une mauvais impression … Ici tu postes juste une annonce en précisant clairement ce que tu cherches et point. J’ai intitulé mon annonce : faire un bébé seule et j’ai précisé bien dans mon annonce que je ne cherchais aucune participation du père dans l’éducation de l’enfant. Je suis d’un caractère de type masculin, peut-être… je ne suis pas très émotionnelle, je n’aime pas perdre le temps en tournant autour, je vais directement au but. C’est pour ça que je suis appréciée dans mon boulot. Dans mon projet de devenir mère j’ai également défini bien précis ce que je voulais, notamment, trouver un homme en bonne santé pour pouvoir concevoir un bébé qui aura une bonne base génétique.

En recevant les réponses des hommes j’allais direct sans préludes en disant que j’ai besoin d’un homme en bonne santé ! Et pour ça, le site de coparentalité est une bonne chose car tu ne dois pas te prendre la tête de comment demander le futur papa potentiel de passer les examens médicaux avec toi, pour vérifier l’état de santé, votre compatibilité des groupes sanguins etc. Je pense, quand vous avez des sentiments envers quelqu’un cette tâche devient beaucoup plus complexe. Vous êtes gêné de demander, vous avez peur de mettre en cause sa santé de votre partenaire, manifester des doutes, vous hésitez s’il ne va pas le mal prendre… Moi, j’ai évité tout ça car je n’avais pas de sentiments envers le géniteur et je savais que la seule chose qui comptait – c’était de trouver le bon.

J’ai rencontré Marc, mon futur coparent, au bout de 4 mois, nous étions d’accord sur le principe. Il ne cherchait pas non plus de participer dans le processus d’éducation de son enfant. Lui, de son côté a 3 enfants et il voulait juste aider une femme à concevoir et vivre le bonheur de maternité. Il faisait ceci sans aucune demande de rémunération, et purement par les raisons personnelles (il s’est divorcé avec son ex-femme à cause de son impossibilité de devenir mère…).

Nous avons passé ensemble tous les tests nécessaires qui ont montré qu’il était en parfaite santé : pas de maladies chroniques, un mode de vie sain. Il ne fumait pas, il ne consommait pas d’alcool à l’excès. Sportif. Même physiquement il me plaisait beaucoup – chose non négligeable car mon enfant allait prendre forcément ses gènes. Bref, je croyais trouver le bon.

Une fois les tests ont été passés nous avons passé à l’acte et je suis tombé enceinte au bout de deux mois. Aujourd’hui je suis une maman heureuse de Sébastien que j’élève toute seule.

Mon coparent m’a appelé quelques fois durant ma grossesse et après l’accouchement pour demander si tout se passait bien. Mais il est resté fidèle à sa promesse : ne jamais me déranger plus que ça. Je lui reste et restera toujours infiniment reconnaissante pour la chance unique qu’il m’a offerte, celle de devenir mère. Je tiens à lui dire MERCI. Je reste une femme active, je continue vivre ma vie comme je l’ai toujours fait et j’ai mon fils que je vois grandir chaque jour. J’espère être une bonne maman pour lui et lui donner le meilleur pour les deux parents !

Malgré les stéréotypes je ne crois pas qu’une maman seule puisse donner qu’à moitié. Vu le côté de mon caractère assez fort, ambitieux et direct, je ferais tout pour que mon fils soit aussi fort. Mais avant tout heureux, ça c’est mon objectif !