Site de rencontres pour faire un enfant

DEVENIR MEMBRE Mot de passe oublié

Devenez Maman(s) ou Papa(s)

Co-parents.co s’adresse à tous ceux qui désirent avoir un enfant, quelle que soit leur situation :
• Célibataires : hommes et femmes, de tous âges, n’ayant pas trouvé la bonne personne pour concevoir un bébé ou souhaitant devenir père/mère, sans s’installer en couple ou désirant fonder une famille.
Homosexuels souhaitant devenir parents en coparentalité
• Hétérosexuels souffrant d’infertilité

Notre site accueille des internautes aux profils très variés, des hommes et des femmes qui ont en commun un désir d’enfant, devenu leur priorité.




Déjà plusieurs milliers de membres nous ont fait confiance.


Derniers Coparents Inscrits

France zyx
zyx
       



Homme
France / Provence-Alpes-Côte d'Azur / Alpes-Maritimes
35 ans


Annonce en cours de validation... bientôt disponible
France Ecureuil
Ecureuil
       
Cherche maman pour projet coparentalité

Homme
France / Languedoc-Roussillon / Hérault / Montpellier
42 ans

Recherche :
j ai maintenant un fort désir d enfant. Je cherche donc une maman prête à partager l aventure d un ... >> lire la suite

France Juliette
Juliette
       
papa - père et plus

Femme
France / Rhône-Alpes / Isère / Grenoble
43 ans

Recherche :
Bonjour, je recherche un homme bien dans sa tête, stable, joyeux, honnête, autonome. Un papa qui po ... >> lire la suite

France prisciliarose
prisciliarose
       



Femme
France / Basse-Normandie / Calvados / Mondeville
22 ans


Annonce en cours de validation... bientôt disponible
Switzerland Jurasuisse
Jurasuisse
       
Recherche une femme pour faire 1 voire 2 enfants

Homme
Switzerland / JU / Delemont
26 ans

Recherche :
Je recherche une femme ayant comme moi l'envie de devenir parent. Dans l'idéal, je recherche une co- ... >> lire la suite

France sone
sone
       
cherche homme

Femme
France / Rhône-Alpes / Isère / Grenoble
37 ans

Recherche :
Bonjour, nous sommes un couple de femme ayant le désir de fonder notre famille. Ce projet est mûrem ... >> lire la suite

France Midoh
Midoh
       
Relation sérieuse

Homme
France / Île-de-France / Val-d'Oise
26 ans

Recherche :
Saluut je souhaite pour tout la bon recherche , et de trouver l'âme de votre vie ... >> lire la suite

France Ggcha38
Ggcha38
       
Recherche un partenaire pour devenir papa

Femme
France
38 ans

Recherche :
Bonjour, Je suis une jolie antillaise qui n'a jamais rencontré l'homme de sa vie et qui souhaite f ... >> lire la suite

Belgium BLACK
BLACK
       



Homme
Belgium
39 ans


Annonce en cours de validation... bientôt disponible
France Alex
Alex
       
En mode Découverte

Homme
France / Provence-Alpes-Côte d'Azur / Bouches-du-Rhône / Marseille
46 ans

Recherche :
A la fois surpris et curieux, je découvre ce site....et me dit pourquoi pas ! will see.... ... >> lire la suite

France Elo
Elo
       



Femme
France / Rhône-Alpes
32 ans


Annonce en cours de validation... bientôt disponible
Canada Joanie29
Joanie29
       
Recherche géniteur pour concevoir un enfant

Femme
Canada / Quebec
23 ans

Recherche :
Bonjour je recherche un géniteur pour avoir un enfant ! ... >> lire la suite






L’histoire de la coparentalité

Notre société prononce peu le terme de « coparentalité ». Pourtant, ce concept existe depuis longtemps déjà. Lorsque les couples homosexuels ont revendiqué le droit de s’aimer et de fonder une famille, ils ont été les premiers à privilégier la conception d’enfants en dehors du cadre familial traditionnel. Le plus souvent, le co-parent était un ami de confiance, qui pouvait donc soutenir le couple homosexuel et être présent auprès de l’enfant.

Puis, de plus en plus de couples hétérosexuels sont eux-mêmes devenus co-parents, sans forcément s’en rendre compte : avec un taux de divorce toujours plus important, les familles recomposées ou monoparentales relèvent du schéma de la coparentalité.Les enfants grandissent avec un seul de leurs parents biologiques.

Aujourd’hui, la société fait preuve de plus d’ouverture d’esprit, permettant à des hommes et femmes de devenir co-parents, dans d’autres contextes encore : mère ou père célibataire, couple homosexuel, couple hétérosexuel… La famille n’est plus aussi stéréotypée qu’à la fin du XXème siècle !

La coparentalité c’est…

… deux individus qui se rencontrent, avec leur histoire, plus ou moins similaire, et un désir commun : celui de devenir parent, sans vivre ensemble pour autant.

Les avantages sont multiples :
• Pas d’anonymat : les deux parents biologiques se connaissent. L’enfant peut donc savoir d’où il vient, et ainsi connaître sa véritable identité, contrairement à l’adoption, au don de sperme.
• Pas de contraintes administratives, légales ou financières : la démarche reste naturelle et humaine.
• Pas besoin de partir à l’étranger comme le font des femmes voulant devenir mère célibataire, des couples homosexuels voulant adopter…

Comment ça marche ?

La coparentalité est une façon tellement souple de devenir parent, que le plus important est de vous écouter, avant toute chose. Pourquoi voulez-vous concevoir un bébé ? Dans quelles conditions ? Avec qui ? Quel sera le rôle du co-parent ?

L’un des points forts de cette façon moderne de fonder une famille, est le fait de donner à l’enfant deux parents, qui l’ont désiré, qui souhaitent assumer leur rôle, leurs responsabilités. Chacun des co-parents existera et agira auprès de l’enfant, tout au long de sa vie… ou pas, selon l’entente des deux co-parents.

Vous souhaitez entamer une coparentalité ou une homoparentalité ou etre parent célibataire ? Vous etes au bon endroit. Bonne recherche à vous




Notre objectif, Votre réussite

La coparentalité


La coparentalité est un terme désignant le partage de responsabilité des parents envers leurs enfants. Ce concept est applicable auprès des personnes séparées et divorcées généralement. Toutefois, il y a aussi des adultes qui optent consciemment pour ce système éducatif. Il s'agit entre autres des parents ayant le même sexe ou des personnes qui ne souhaitent pas s'engager dans la vie maritale, mais qui veulent avoir un enfant. La coparentalité est en effet valable autant pour les parents biologiques, les parents adoptifs ou les personnes qui s'engagent vis-à-vis d'un enfant même si aucun lien de sang ne les unit. Tous les acteurs y trouvent en général leur compte, car les parents peuvent exercer leur rôle tandis que les enfants ont des personnes qui sont prêtes à tout pour s'occuper d'eux. Pour que ce concept soit un succès, chacun doit y mettre du sien en faisant des concessions et en respectant les autres. Il est tout aussi important de conserver une bonne entente afin de préserver la communication. Cela permet à l'enfant de se construire des repères stables pour son bon développement.

Le principe de la coparentalité


Être coparent est une situation de plus en plus courante, même si aucune législation ne statue le fait que les enfants ont le droit d'avoir deux parents. Ce concept permet pourtant à chacun des parents de se départager équitablement leur responsabilité envers leurs enfants. L'enfant a besoin d'un environnement social stable et serein pour son bon développement. À rappeler qu'il s'agit d'un exercice conjoint, où la concurrence n'a pas lieu d'être. Aucun des parents ne peut ainsi prendre seul une décision concernant l'enfant sauf si celle-ci se réfère aux actes usuels. Ceux-ci sont définis comme étant des actes qui ne risquent pas de changer les habitudes de l'enfant ou qui n'ont pas de conséquence directe sur son avenir. Pour que ce choix soit couronné de succès, il est impératif que les coparents aient toujours une bonne entente et trouvent des solutions à leur différend. Dans certains cas spécifiques, c'est au juge de statuer les droits parentaux accordés à chacun des coparents. Sa décision vise à préserver l'intérêt de l'enfant en considérant plusieurs paramètres au cas par cas, notamment quand il s'agit de divorce.

Le but de devenir coparents


Avec la notion de coparentalité, chaque parent doit logiquement avoir la même autorité sur les enfants qu'ils ont ou qu'ils élèvent ensemble. L'objectif est de penser au bonheur de l'enfant pour qu'il soit élevé dans le cadre d'une cellule familiale. Ce système lui permet d'avoir des repères solides et de pouvoir s'identifier à ceux qui prennent soin de lui. Il peut ainsi entretenir des relations avec chacun de ses parents sans que l'autre n'ait le droit de l'en empêcher. Ce contact lui est vital afin qu'il puisse préserver son équilibre psychique et mental. La coparentalité prévaut ainsi sur le concept de la monoparentalité, qui était courante pendant un certain temps. En comparant sa situation avec ses copains, il va lui aussi se dire qu'il a un papa et une maman qui l'aime de tout son cœur. Les liens affectifs ont parfois plus de valeur et de poids que les liens de sang. C'est une constatation que beaucoup de spécialistes en coparentalité ont déjà notée à plusieurs reprises.

Les principes de base


Le préfixe « co » devant le mot « parentalité » prête à de nombreuses interprétations. Le concept est valable non seulement pour les parents naturels, mais aussi les parents adoptifs et ceux du même sexe. Il y a également des parents qui l'ont appliqué depuis bien longtemps. Ils ont un enfant ensemble, mais ils ont décidé de ne jamais s'unir. Dans certains cas de figure, un des parents est déjà marié, mais a un enfant extraconjugal. Sa situation ne l'empêche pourtant pas d'assumer ses responsabilités vis-à-vis de son enfant. La relation des coparents se base alors sur la confiance et le respect mutuel. Cela les amène à se voir souvent pour discuter de leurs enfants, que ce soit de leur vie quotidienne, de leurs bêtises ou encore de leur avenir. Ces échanges leur permettent de trouver des solutions aux problèmes que leurs enfants rencontrent. Ces derniers ont en effet besoin d'être bien encadrés afin de se sentir bien dans leur peau. Les rôles du père et de la mère sont souvent complémentaires selon l'image familiale standard. C'est souvent la mère qui s'occupe de l'enfant dès sa naissance alors que le père est souvent cantonné dans le rôle de celui qui subvient aux besoins de la famille. Les deux parents doivent aussi se respecter et en reconnaissant la valeur de l'autre en tant que parents.

La coparentalité, de la théorie à la pratique


Différentes raisons sont à l'origine de la coparentalité, et certains couples choisissent même cette option de leur plein gré. Il est alors très important de délimiter la frontière entre les liens coparentaux et les liens conjugaux. Ce sont des dimensions distinctes, mais qui interagit étroitement, notamment quand les parents n'ont aucun lien sentimental. Ils doivent en effet s'accommoder de leur nouvelle situation. Les coparents doivent se concerter aussi souvent que possible pour élaborer un plan parental afin de prendre les meilleures décisions vis-à-vis du développement de l'enfant. Pour qu'une coparentalité soit saine, les principaux acteurs doivent se communiquer en permanence. Il arrive souvent qu'une situation imprévue se présente et que les conséquences puissent engager l'avenir de l'enfant. Dans certains cas, les co parents mènent chacun leur vie de leur côté et qu'un changement, comme un remariage ou un déménagement, risque de bouleverser l'enfant. Il faut alors en parler ensemble tout en s'efforçant de le rassurer. Les co parents peuvent déjà lui proposer les mesures prises pour qu'il puisse rester en contact avec l'un et l'autre comme avant. Il ne faut pas oublier qu'une coopération des parents est bénéfique pour l'enfant sur de nombreux points. Quand les enfants sont conscients de l'entente entre ses parents, il sait qu'il évolue dans un milieu stable et se sent alors en sûreté. Ils ont les ressources émotionnelles nécessaires pour faire face aux problèmes quotidiens sans avoir l'impression de se sentir dépassées. D'autant plus que les enfants s'imprègnent de l'environnement dans lequel ils évoluent. Quand leur co parent leur renvoie une image d'entente et de bonheur, ils vont eux aussi se sentir bien dans leur peau. Par contre, s'ils sont souvent témoins de discordes, ils vont certainement communiquer de la même manière avec leur entourage. Ils risquent eux aussi d'être agressifs à leur tour ou de devenir introvertis.

Privilégier la liberté de l'enfant


Dans une coparentalité efficace, les deux parents n'essaient pas de s'attirer les faveurs de l'enfant. Ils ne se lancent pas dans une compétition puérile dans le but de devenir le meilleur parent par rapport à l'autre. Au contraire, ils font tout pour que l'enfant puisse maintenir la relation fusionnelle qu'il a tissée avec chacun de ses parents. C'est aux co parents de renforcer ces liens en donnant de son temps autant de fois que possible. Ils peuvent aussi organiser des sorties ensemble pour aller au parc d'attractions, pour manger une glace ou juste pour faire du shopping. Cela permet à l'enfant de savoir que ses parents l'aiment vraiment et qu'il peut compter sur eux en cas de problèmes. Dans les familles de type standards, il y a toujours une affinité permettant à l'enfant de parler plus ouvertement avec son père ou sa mère. Ce même schéma s'applique aussi dans le cadre de la monoparentalité. Ensuite, c'est au co parent d'en discuter ensemble dans la limite du respect de confidentialité. Certains enfants sont, en effet, très susceptibles et voudraient que la personne avec qui il a parlé conserve un minimum de discrétion par rapport à son problème. Sinon, il ne va plus avoir confiance en lui et se sentira comme abandonné. Il risque alors de se replier sur lui-même et de garder pour lui ce qui lui arrive. Cette situation érigera alors des barrières entre l'enfant et ses co parents.

Toujours opter pour la positive attitude


Malgré les difficultés qui peuvent se présenter, il est important de toujours penser au bien-être de l'enfant. Son innocence et son insouciance doivent être préservées. Les coparents doivent alors s'assurer de ne jamais laisser transparaître leurs soucis, quel qu'il soit. Adopter la positive attitude leur est recommandée. Cela consiste à toujours paraître de bonne humeur en toutes circonstances. Il faut aussi éviter de s'emporter facilement, car cela peut avoir des effets négatifs sur l'enfant. D'autant plus que les enfants sont les plus beaux cadeaux et qu'ils méritent d'être traités avec égard et amour. Les co parents peuvent alors discuter de leur problème en l'absence des enfants. Quand ceux-ci sont à l'école ou quand ils sont chez des amis. Il est aussi possible de se rencontrer dans un endroit neutre afin de pouvoir mieux discuter des problèmes qui existent. Si ces derniers persistent, il est possible de demander à l'autre parent de s'occuper de l'enfant. Si les co parents n'habitent pas ensemble, l'enfant peut venir habiter chez l'autre pendant un certain temps ou durant le weekend. Il ne va pas alors se sentir abandonné par l'autre, puisque ce n'est pas une situation nouvelle pour lui. C'est d'ailleurs un des avantages d'opter pour la coparentalité. Chacun peut organiser son emploi du temps de façon à pouvoir s'occuper de l'enfant quand l'un des deux ne le peut pas. Chaque parent a d'autant plus la même autorité parentale. Il suffit de communiquer à l'autre des détails qu'il ignore encore et qui peuvent lui permettre de mieux prendre soin de l'enfant.

Les secrets de la réussite d'une coparentalité


Même dans une relation de coparentalité, des disputes peuvent éclater. Chaque parent a son propre point de vue et se campe sur ses positions. Il arrive même que la situation représente une impasse pendant un certain temps. Cela peut concerner la scolarité de l'enfant. L'un souhaite le garder dans un établissement public, l'autre souhaite le transférer dans un établissement privé pour lui assurer un meilleur avenir. À noter pourtant que les frais scolaires et autres charges s'y affairent doivent être partagés entre les co parents. C'est donc une décision qui nécessite beaucoup de réflexion en pesant bien les pour et les contre. Les mésententes peuvent aussi se présenter pendant les vacances scolaires et que l'enfant ne sait plus avec qui il va les passer. Un exemple concret explique mieux le problème dans lequel il se trouve. Ses parents ne vivent pas ensemble et ont opté pour la coparentalité avant sa naissance. Son père et sa mère mènent chacun leur propre vie et il s'entend avec tout le monde. Il sait même qu'il a beaucoup de chance d'avoir beaucoup de personnes qui l'entourent et qui l'aiment. Son père souhaite l'emmener à l'étranger pour lui faire découvrir de nouvelles cultures et de nouveaux horizons. Sa mère qui vit avec son second mari veut partir en bord de mer pour se dorer au soleil et vivre des vacances farniente. Le premier mari de sa mère, avec lequel il s'entend bien, vit avec sa demi-sœur. Ces derniers organisent eux aussi un voyage exceptionnel auquel il est convié. Dans ce contexte, l'enfant ne sait plus quelle décision il doit prendre. Il a peur de blesser l'un ou l'autre de ses nombreux co parents avec qui il s'entend si bien depuis toujours. Il revient alors au coparent de discuter ensemble pour que l'enfant ne se sente pas mal à l'aise. Il est tout fait possible qu'il passe une semaine avec chacun d'eux à tour de rôle. De cette histoire, il en résulte que la coparentalité exige une grande humilité et une compréhension des autres parents. Dans certains cas où les co parents ont coupé tous les liens, il est recommandé de ne jamais se servir de l'enfant comme un messager. Il y a des fois où il n'a pas envie de rapporter tel ou tel message parce qu'il connait déjà la réaction de l'autre. Il veut aussi éviter les réponses colériques qui ne lui sont pas destinées. Quand ce genre de situation se présente, il est préférable de s'adresser à des médiateurs comme les travailleurs sociaux ou les avocats. Loin de là l'idée d'abolir les droits parentaux de l'autre, mais cela permet de trouver des terrains d'entente pour que tout le monde soit sur la même longueur d'onde. Les conflits ne leur sont pas bénéfiques et peuvent créer des tensions intérieures. Ils risquent de se sentir coupables, car ces discussions incessantes leur concernent. Cela peut les amener à trouver des solutions par eux-mêmes, quitte à faire des bêtises sans qu'ils s'en rendent compte.

L'importance de la communication


Au départ, quand deux ou plusieurs adultes décident de devenir co parent, ils se concertent pour mettre en œuvre un plan parental. Celui-ci consiste à définir les rôles et les responsabilités de chacun. La communication doit toujours être privilégiée dans le but de préserver l'intérêt de l'enfant. Un simple coup de téléphone ou bien un message texto permet de partager une information capitale. De cette manière aussi, les enfants savent que les parents se préoccupent d'eux et qu'ils s'entendent bien. Cela leur démontre entre autres que les co parents sont solidaires. Les sorties entre copains ou les soirées pyjamas doivent ainsi avoir l'accord de tous pour être validées. L'enfant ne peut alors pas monter les parents les uns contre les autres quand il veut obtenir quelque chose.

La coparentalité, pour tourner la page


Quelle que soit l'épreuve qu'un individu a traversée, la coparentalité permet de tourner la page. Cela ne concerne pas uniquement les personnes divorcées ou qui ont connu une rupture difficile. La coparentalité peut être une bonne idée pour ceux qui n'ont jamais réussi à trouver l'amour, mais qui souhaitent avoir des enfants. C'est aussi valable pour les personnes qui ne veulent pas s'engager dans une relation sérieuse et qui ne veulent pas élever leurs enfants toutes seules. Le fait de devenir co parent leur permet d'avoir quelqu'un pour les soutenir et les épauler dans les moments difficiles. Ils n'ont plus l'impression d'être seuls face à un problème insurmontable. Grâce à ce système, les parents partagent aussi des moments exceptionnels. Ils vivent des expériences uniques quand les enfants font leur première dent, leur premier pas ou quand ils ont leur diplôme. Toutes ces étapes de la vie deviennent encore plus magiques quand elles sont partagées avec des personnes qui ont toujours été présentes pour soi. En ce qui concerne les homosexuels, leur statut de couple ou de parent ne sont pas reconnu par la loi. Il est très rare que leur demande d'adoption soit accordée. L'un d'eux doit alors avoir une relation qualifiée de normale pour avoir un enfant. Ce dernier va ensuite être élevé par les deux parents de même sexe qui vont appliquer les principes de la coparentalité. Dans certains cas, il arrive que le parent biologique s'implique aussi dans l'éducation de son enfant et devienne aussi un co parent.

Connaître les attentes des enfants


Les enfants ont encore un esprit très spongieux et sont fragiles. Il est important que les co parents se soucient de leur bien-être avant de penser à eux-mêmes. Ils ont l'obligation de réaliser ce que leurs enfants attendent exactement d'eux. Bien évidemment, ils ressentent le besoin d'être entourés d'affection. Il leur faut aussi un environnement heureux qui favorisera leur bon développement. Pour éviter de prendre les mauvaises décisions, les co parent peuvent faire appel à des spécialistes qui connaissent très bien ce genre de situation. Il va aussi indiquer aux parents les limites de l'enfant par rapport à la situation qu'il vit, notamment s'il est déjà en âge de comprendre. Il y a beaucoup de choses qu'il ne saisit pas et quand il pose des questions, il est très important de lui fournir des réponses claires et précises. Cela ne sert à rien d'adopter la politique de l'autruche ni d'ignorer ses préoccupations. S'il ressent le besoin d'exprimer ses craintes ou ses peines, les parents doivent lui tendre une oreille attentive. De cette manière, ils sont en mesure de comprendre ce qu'il ressent vraiment et d'agir en conséquence. L'enfant a aussi besoin de préserver une bonne entente avec lui et de tout faire pour ne pas couper la communication.

La coparentalité, des compromis à chaque étape


La coparentalité tend à préserver le bien-être de l'enfant, dont l'équilibre psychique est en jeu. Elle est un processus permettant aux parents de discuter de l'avenir de leur enfant. Il va sans dire qu'un événement qui se produit au temps présent a toujours des répercussions sur le futur d'un individu. Il est donc très important que chacun fasse des compromis et des concessions quand cela s'avère nécessaire. Le bonheur de l'enfant passe en priorité et toutes les décisions qui le concernent doivent être prises par les deux parents. Cela évite à l'un de se sentir lésé ou d'avoir l'impression que son avis ne compte pas. Pour l'enfant, il est bénéfique pour lui de savoir que ses coparents se préoccupent de lui. Il va se sentir en sécurité et en confiance, ce qui préservera son innocence et favorisera son bon développement.

La coparentalité consentie, le choix des coparents


Il est tout à fait possible de choisir le père ou la mère de ses enfants. C'est un procédé qui peut se faire de différentes manières. Beaucoup de personnes ont les mêmes objectifs et recherchent elles aussi la personne qui corresponde à leurs attentes. Si certains ont recours aux sites de rencontre, d'autres préfèrent en parler à des personnes de leur entourage. Il n'est pas rare de voir que des amis ont des enfants conjointement, alors qu'ils n'ont jamais eu l'intention de sortir ensemble. La coparentalité leur permet d'assumer leur rôle de parent tout en préservant un minimum de liberté. C'est le cas des célibataires endurcis qui ne veulent pas s'engager dans une vie de couple, mais qui souhaitent avoir des enfants. Ils subviennent ainsi à leur besoin et s'assurent qu'ils ne manquent de rien. Outre les biens matériels, ils veillent aussi à passer du temps avec eux et à s'occuper d'eux.