Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

QUE FAIRE ? Lorsqu’un couple n’arrive pas à concevoir, il consulte un gynécologue spécialisé en fertilité. Cet entretien donnera suite à des examens qui permettront de savoir quel membre du couple est infertile et pourquoi.

DE PLUS EN PLUS DE FEMMES INFERTILES

Les chiffres sont sans équivoque : près d’un tiers des femmes françaises souffrent d’infertilité. On considère une femme comme infertile après un an de rapports sexuels non protégés et sans contraception. Un constat qui s’explique de plusieurs manières. Le stress est souvent mis en cause, pourtant il existe bel et bien des causes médicales à l’infertilité féminine : utérus inhospitalier ou malade (endométriose), trompes obstruées, anovulation... Le mode de vie joue aussi un rôle. En effet, les femmes retardent toujours un peu plus l’âge de la conception d’un enfant, priorisant leur carrière pour la plupart. Elles prennent un moyen de contraception, le plus souvent hormonal (pilule, implant, stérilet…) pendant de nombreuses années avant de l’arrêter dans l’espoir d’avoir un enfant. Or, la fertilité tarde parfois à faire son retour, sans parler de la diminution des chances de concevoir avec l’âge. Une femme de 35 ans ne possède que 5% de chances tomber enceinte chaque mois.

SPÉCIALISTES ET EXAMENS

Qui consulter en cas de difficulté à concevoir ? Toute une équipe pluridisciplinaire est disponible pour accompagner le couple: généraliste, gynécologue spécialisé, embryologiste, infirmière, psychologue, assistante sociale… Le premier réflexe est de consulter un généraliste qui pourra effectuer une première évaluation de la situation et orienter vers un spécialiste de la fertilité. Pour comprendre les causes du problème, des analyses et tests sont réalisés aussi bien chez l’homme que chez la femme, afin de savoir lequel des deux est peu ou pas fertile : - Prise de sang : analyse des hormones - Surveillance de la courbe de température pour analyser le cycle d’ovulation - Test de Huhner (analyse de la glaire cervical après rapport sexuel) - Spermogramme pour étudier la qualité du sperme - Examen gynécologique au spéculum, toucher vaginal, frottis - Echographie pelvienne et hystérosalpingographie Il existe des tests de fertilité à réaliser chez soi. Cependant leur fiabilité n’est pas toujours au rendez-vous, et rien ne vaut l’avis de spécialistes pour résoudre ce genre de problème.

TRAITEMENTS ET SOLUTIONS

L’hygiène de vie joue un rôle essentiel dans la fertilité féminine : ne pas fumer, manger de façon saine et équilibrée, boire 1.5l d’eau chaque jour… Les spécialistes affirment que l’alcool joue également un effet néfaste sur la fertilité, le café serait également sur la sellette. Si malgré un mode de vie irréprochable le couple n’arrive pas à concevoir d’enfant, il se tourne vers les spécialistes qui leur permettent de comprendre comment augmenter leur fertilité, de savoir quel traitement est le plus adapté. Selon qu’il s’agisse d’une infertilité primaire (femme n’ayant jamais été enceinte) ou secondaire (femme ayant déjà été enceinte) mais aussi selon la cause du problème, diverses solutions existent contre l’infertilité de la femme, comme l’injection d’hormones (stimulation ovarienne) pouvant donner suite à une PMA ou non.