Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Nicolas et moi formons un couple gay depuis bientôt 6 ans. Du haut de mes 33 ans, je suis fière de tout ce que j'ai entrepris dans ma vie. J'ai un mari en or, j'exerce un travail que j'aime, mais il me manque tout de même quelque chose d'important : un enfant. Même si Nicolas complète ma vie, je ressens tout de même un vide lorsque nous sommes avec nos amis. Mon meilleur ami aussi est gay. Il a pu avoir un enfant avec un couple de lesbiennes. En discutant avec lui, il m'a parlé de la coparentalité

Nicolas était très investi, il m'a inscrit sur Co-parents.co dans le seul but de faire un enfant. En plus de la sécurité et du sérieux, qu'offrent le site co-parents.co nous avons pu également choisir parmi un éventail de profils. Alors que l'on était en train de chercher la perle rare, nous avons trouvé le profil de cette jeune femme, qui était lui aussi homosexuel et en quête de coparents pour faire un enfant. Elle était prête à devenir maman sans papa et élevée son bébé toute seule. Sa compagne et elle étaient à la recherche de coparents pour faire un enfant que ce soit en coparentalité ou qu'elle devienne maman sans papa et aura à élever le bébé toute seule.
Le petit problème est que Camille, celle qui portera l'enfant, devait partir en Chine pour 1 mois. Nous avons décidé de regarder d'autres profils pour une coparentalité, mais tout nous ramener à elles. On a décidé d'attendre et à son retour nous nous sommes rencontrés pour discuter de la coparentalité, ou d'autres options comme maman sans papa et aura à élever le bébé toute seule. Ces deux jeunes femmes étaient vraiment exquises, drôles, pétillantes et ouvertes d'esprits. Nicolas et moi ne pouvons pas rêver de mieux comme coparents. Après une longue discussion sur la manière dont l'enfant vivra en coparentalité, nous avons voulu faire un enfant avec elle. Même si cela était un peu difficile pour Camille et moi, nous avons mis en tête que c'était pour faire un enfant. Tout se passa comme prévu.

Un matin, alors que nous dormons encore, le téléphone a retenti, c'était Camille et Julie, elles étaient toutes les deux en pleurs, mais c'étaient des larmes de joies, nous allons avoir un enfant. Finalement, elle ne sera pas maman sans papa et n'élèvera pas son bébé toute seule ; on sera là.